Delta de l'Ebre - MotoPlaya

Aller au contenu

Menu principal :

Delta de l'Ebre

Séjours > Séjours en 2011


Octobre 2011
Sant Carles de la Rapita - Alcanar Playa
(province de Tarragone)




Un petit coin bien tranquille avec juste le bruit des vagues 24h sur 24




La vue du balcon n'est pas mal non plus



Elles seront mûres pour Noël



Castell d'ulldecona (Amposta)



Voici une partie de la région que j'ai découvert durant une semaine trop courte
A parcourir absolument cette étroite bande de terre jusqu'aux Salines de la Trinitat
(Admirez de splendides photos aériennes de cet endroit sur ce site)



A l'extrémité de cette bande de terre se trouvent les Salines de la trinitat
et sa mer rougie par le sel



je me croyais dans 100 000 dollars au soleil quand j'ai vu surgir le 30 tonnes !
Des kilomètres de plage à parcourir avec son véhicule



A droite ?  à gauche ?


40 bornes de plage  aller et retour !




C’est ici dans le delta de l’Ebre
(qui se jette dans la Méditerranée) qu’on produit le riz « bomba »
le seul vrai riz à paella, au grain très fin .



Cabane (restaurée) qui hébergeait les saisonniers dans les rizières du delta de l'Ebre



La petite église d'El Poble Nou del Delta



A quelques kilomètres de la plage, des montagnes qui dépassent les 1000 mètres



Avec de belles routes bien sinueuses



Surtout ne pas rater son freinage  ...



on y est ...



Anachronisme au sommet du Mont Caro



Petite maison de berger, en redescendant vers la mer



En attendant le retour des pêcheurs ...

Sant Carlos de la Rapita abrite un magnifique port de pêche ( le plus important de Catalogne) où tous les jours restaurateurs et poissonniers viennent acheter le produit de la pêche à la criée (la subasta).



Difficile de parler de cette ville sans évoquer le camping de Los Alfaques, théatre en 1978 d'un des plus grand accident routier de tous les temps,  ci dessous l'article de la dépèche du midi

Tarragone, Alcanar, Los Alfaques sont des noms qui sentent bon les vacances mais pour ceux qui y ont vécu la tragédie du 11 Juillet 1978, plus rien ne sera jamais comme avant. Le soleil ordinairement radieux, le ciel bleu et la mer agréable se sont brusquement, vers 14h30, transformés en « apocalypse ».

Un camion chargé de gaz sous pression quitte la route et termine sa course dans un camping après avoir heurté un édifice. Le gaz libéré, très inflammable explose comme une boule de feu, faisant 214 morts et plus de 200 blessés. La France est profondément touchée par cette catastrophe avec de nombreux touristes français décédés pendant la tragédie.

D'autres pays sont touchés : la Belgique, les Pays -Bas et les pays Scandinaves. Un grand élan de solidarité se met en place, des secours volontaires arrivant de tous ces pays. Dans la région, les ambulances de Perpignan se rendent sur les lieux du drame, l'hôpital de Purpan à Toulouse est mis en alerte et tous les SAMU du Sud-Ouest sont prêts à intervenir.





Lever de soleil sur le dernier jour de vacances .



un dernier regard à notre petite plage



Avec l'inévitable apéro-tapas ( Moscatel, Anchois, Chorizo, tomates séchées) pour bien terminer le séjour






 
Retourner au contenu | Retourner au menu